Présentation

L’Ardèche est loin d’être un département où règne l’unité géographique. C’est d’ailleurs ce qui en fait sa véritable richesse. Des différences géologiques, climatiques et historiques peuvent nous faire distinguer plusieurs zones géographiques sur ce même département.

Depuis des millions d’années, des cavités se sont formées dans les masses calcaires constituant l’Ardèche méridionale. Le nombre et la variété de ces phénomènes inscrit l’Ardèche comme un site d’importance européen avec plus de 3500 cavités souterraine recensées à ce jour. L’Ardèche méridionale est limitée à l’ouest par les roches cristallines des Cévennes (ligne Les Vans – Aubenas), au nord par les basaltes du Coiron (ville de Privas) et à l’est par le Rhône. Au sud, le département du Gard poursuit cet ensemble sur environ une dizaine de kilomètres. C’est dans cette « unité » que se trouve l’ensemble du karst ardéchois composé de trois ensembles géologiques : les Grès du Trias, les Calcaires Jurassiques, et du Crétacé.

Les Grandes Cavités

Les cavités les plus profondes
Les cavités les plus longues
Les grands siphons

Quelques règles

La visite d’une cavité demande des compétences techniques pour s’y déplacer en toute sécurité. Aussi une formation auprès des différents clubs de spéléologie de l’Ardèche est nécessaire. Sinon, assurez-vous de l’encadrement d’un guide spéléo compétent, ou bien encore commencez par une grotte aménagée.
Afin de préserver le libre accès aux sites et par civisme, le spéléologue s’appliquera à occasionner le moins de gêne possible (respect, courtoisie et discrétion) auprès des propriétaires, des autres usages, espèces animales (particulièrement les chauves souris)  et végétales fragiles :

La charte du spéléologue    Télécharger le document en pdf